«

»

Feb 18 2013

Les MOOCs: un tsunami aux portes des universités

Alors que le financement des universités secoue les structures académiques et les préoccupe, les MOOC Cours en ligne ouverts et massifs (Massive Open Online Courses) provoqueront un vrai tsunami dans l’enseignement supérieur. Contraintes à de fortes restrictions budgétaires de nombreuses universités américaines ont pris l’initiative d’offrir leurs cours gratuitement via internet. A titre d’exemple, on peut citer l’Université de Berkeley, l’Université de Stanford, l’Université d’Harvard, ou encore l’Institut de Technologie du Massachusetts, pionnier dans ce domaine avec son programme OpenCourseWare. Certaines se sont d’ailleurs regroupées à l’initiative du MIT et de l’Université d’Harvard pour donner naissance à edX. Si la tendance se maintient elles ne seront plus les seules.

Choisir une plateforme LMS est complexe. Une start-up américaine ” Instructure” fondée en 2008 par des étudiants de l’Université Brigham Young, a développé Canvas, une nouvelle plateforme d’apprentissage en ligne très innovante qui mérite notre attention. Cette plateforme est disponible en deux versions. La version propriétaire est une version mise à disposition sur le cloud par l’intermédiaire d’Amazon Web Services. La seconde version, open source, devrait permettre à de petites structures éducatives ou à des structures ayant peu de ressources financières disponibles, de mettre en oeuvre facilement et à moindre coût leur propre système d’apprentissage en ligne et par conséquent, de mettre eux aussi en place leur MOOCs.

Avec Canvas, Instructure cherche à donner aux enseignants la possibilité de choisir le format dans lequel leur cours sera dispensé. Cours en ligne restreint avec un maximum d’interactions ou un MOOC à destination de 100.000 étudiants, l’enseignant peut mettre en place facilement les outils nécessaires pour son cours et gérer de manière intuitive tout le matériel dont il dispose (chargement, mise à disposition pour les élèves, interaction avec le matériel, etc.). La plateforme se veut donc flexible, modulable, personnalisable par l’enseignant. Cette plateforme offre des outils de gestion de contenus de cours, de multimédia, d’évaluation, de notation, de communication, de collaboration, d’inscription ou encore un accès mobile, le tout avec la possibilité de l’utiliser sur un cloud. De cette manière, Instructive touche un panel extrêmement large d’utilisateurs.

L’enseignement supérieur serait il sur le point de vivre une vrai révolution technologique ?

Les MOOCs participeront ils à la réduction du déficit de nos universités?

 

POUR EN SAVOIR PLUS:

L’innovation éducative : une question économique ? http://internetactu.blog.lemonde.fr/2012/11/30/linnovation-educative-une-question-economique/

L’avenir des grandes unversités est-il sur Internet ?

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70292.htm

Une start-up américaine rend les MOOCs à la portée de toutes les universités

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71762.htm

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.