10 façons de faire pour déraper sur le virage du E-learning

1. Mettre l’emphase sur l’outil web
2. Finaliser le projet sans avoir bâti une communauté d’intérêt
3. Confondre média et réseau social http://bit.ly/GJhXfc
4. Utiliser Powerpoint et liste à puces pour livrer le message
5. Penser qu’un webinaire et une conférence web c’est la même chose
6. Privilégier les activités de l’hémisphère gauche des apprenants http://bit.ly/GIkki0
7. Décrire et énumérer plutôt que raconter
8. Dissocier le contenu et la diffusion de contenu
9. Penser qu’étant donné que la formation sera en ligne elle intéressera forcément un très grand nombre d’apprenants
10. Faire comme les autres

5 critères pour choisir un service de e-learning

Vous désirez offrir vos formations en ligne mais quel service choisir? Comment s’y prendre pour faire le bon choix?

Il existe un grand nombre de formations professionnelles à distance mais toutes ne se valent pas.

Voici cinq critères pour choisir la qualité.

 

 

Choisir la simplicité
La formation s’articule-t-elle seulement autour de dossiers à télécharger ou s’appuie-t-elle sur des modules interactifs ? Comporte t-elle des exercices pratiques, des fichiers audio, vidéo? Il est plus encourageant de se connecter à une plateforme conviviale d’exercices. Il ne faut pas forcément miser sur les outils dernier cri, comme les jeux vidéos appliqués à la formation (serious game).

Accepter de vivre avec son temps
Le contenu des formations doit être dynamique et de qualité. Le e-learning ce n’est pas simplement le choix d’un outil informatique. Il est indéniable que les principales tendances du e-learning sont la formation par vidéo, et l’utilisation de wiki, de forum de discussion et de réseaux sociaux. L’apprenant doit se sentir faire partie d’une communauté et se retrouver dans un environnement d’interaction et d’entraide.

Etre créatif et présent à tout moment
Votre prestataire n’a t-il comme seule intention d’utiliser les outils qu’il connait ou vous propose t-il des alternatives adaptées à vos besoins? Ne vous précipitez pas sur une formation à bas prix qui nécessiterait l’achat d’un logiciel coûteux. De plus, vous devez bénéficier d’une initiation à ces outils en début de formation. Assurez-vous de pouvoir obtenir une réponse en moins de 24h pour résoudre un problème technique.

Travailler main dans la main et en confiance
On devrait vous inspirer, vous mettre en confiance. Vérifiez que vous serez guidé par des professeurs et non par des étudiants. Recherchez un partenaire, un allié plutôt qu’un fournisseur de services. Bâtissez une relation long terme et misez sur le futur.

Choisir en fonction de ses propres besoins
Pour comparer les offres des différents prestataires, établissez votre propre “check list” : durée de la formation, évaluation d’apprentissage, chat, forum de discussion, assistance en ligne, facilité d’utilisation, rapidité de livraison, interaction avec le formateur, coût d’investissement, mode de diffusion…

Entrez dans l’effervescence du savoir

Nos activités de e-learning confirment la conclusion de l’étude de l’Institut Français d’Opinion Public. Deux domaine de formation se démarquent très nettement des autres: se spécialiser dans un domaine de métier et/ou privilégier le développement personnel.

De nombreuses études européennes confirment que le marché de la distribution du savoir résiste à la crise. Selon l’étude de l’Offre professionnelle e-learning en France” : le marché du e-learning a augmenté de 15% en 2010, avec une accélération à 25% en 2011.

Les chiffres du e-learning explosent. L’étude de Demos, démontrent que 93% des entreprises considèrent que la part du e-learning augmentera significativement au cours de deux prochaines années et 85% font appel à de la sous-traitance pour le réalisation de contenus sur mesure et à la carte. En France le marché de la formation professionnelle est de 30 milliards et l’on constate que la première motivation des grandes entreprises est la réalisation d’économie d’échelle

La formation est envahie par le e-learning. Tous les domaines sont touchés. Du e-learning étudiant, au e-learning des techniques de soudage, ou du e-learning de la comptabilité ou bien le e-learning de l’Union européenne. La formation est décentralisée, elle vient à vous.

En fait l’enjeu n’est pas de trouver des outils flash ou des plateformes informatiques, mais bien d’offrir un contenu élaboré et innovateur supporté par de l’informatique souple, combiné à un marketing digital reposant sur l’engagement et l’authenticité.

Et vous? Comment vivez-vous l’effervescence du savoir?

L’humain: l’ingrédient de base de l’éducation

Avec la multitude d’outils web à la portée de notre clavier et facilement disponible en un clic, on en oublie l’humain. C’est particulièrement vrai dans le domaine de la formation pour professionnel par e-learning et je dirais même de l’éducation en général. Dans le secteur privé, la plupart des employés de compagnies multinationales sont “obligés”  par leur employeur de suivre des formations en ligne et semble “subir” ces formations. Pourquoi? tout simplement parce que lors de ce type d’apprentissage ils sont  littéralement oubliés. La priorité de ce type de formation est donné à l’outil et non à l’humain.

Dans un vrai projet de formation en ligne (e-learning) l’humain est au centre du processus qui le rend autonome et maitre de son apprentissage. Comment? avec un accompagnement au quotidien lui offrant des outils permettant l’interactivité. L’apprenant ne se sentira plus seul quand il pourra entrer en contact avec d’autres apprenants comme lui qui sont en Australie, en Indonésie, en Europe ou ailleurs.

Certaines plateformes d’apprentissage (LMS: Learning Management System) permettent cette interaction et motive l’apprenant, tel est le cas de Moodle. L’interactivité avec d’autres apprenants ainsi qu’avec le formateur est l’ingrédient de succès permettant d’utiliser les canaux auditifs et visuels de l’apprenant. Après tout, qui aime s’asseoir devant son ordinateur pour regarder des présentations powerpoint monotone et insipide pendant que sa boite à Email se rempli de message? Une formation en ligne se doit aussi d’inclure des médias riches et variés (photos, vidéos, animations…) permettant à l’apprenant de devenir acteur de sa formation.

Lorsque vous décidez d’héberger vos formations en ligne, quatre humains sont indispensables: l’administrateur du réseau internet, le concepteur/développeur du contenu pédagogique, l’enseignant/formateur et l’apprenant.

Pour atteindre l’équilibre pédagogique il nous faut donner priorité à l’humain.

La qualité du e-learning

Pensez vous que la création de programme e-learning se résoud à créer des sites web remplis de cours de formation ou pire encore, une opération de transposition de contenus présentiels à l’écran? Et bien, il n’en est rien. Tel que mentionne Sid Ahmed Benraouane dans son ouvrage “Guide pratique du e-learning”: le e-learning vise la façon dont on apprend. Concevoir, produire, diffuser et gérer la e-formation ne s’improvise pas.

Si les modules d’apprentissage sont construits de manière appropriée, tel un capitaine de navire, l’apprenant maitrise son apprentissage, il n’a pas le sentiment d’être “gavé” ou submergé par un trop plein de savoir et navigue à sa guise pour revenir en arrière, réécouter et revisionner les séquences. Ainsi, il est au centre du processus d’apprentissage et gagne en autonomie.

En quoi cette expérience diffère de l’enseignement traditionnel? L’étude menée par Means, Toyama, Murphy, Baki et Jones (2009) constate que la performance des étudiants en ligne est meilleure et renforce la motivation et l’implication de l’apprenant, lui permettant d’entrer en mode interactif. Notons que parmi les principaux freins au e-learning on retrouve en premier rang la qualité insuffisante des contenus et le manque d’interactivité. La notion de qualité est donc centrale en e-learning.

L’apprenant doit s’approprier le contenu de la formation…voila peut être ou réside le secret de sa motivation. C’est à se demander si la qualité du e-learning consisterait tout simplement à percer le mystère de la motivation à apprendre!

Qu’en pensez vous?